Comment aider un enfant dyslexique ?

Comment aider un enfant dyslexique ?

Si votre enfant éprouve des difficultés d’apprentissage, arrêtez de lui forcer à le faire. Dans le cas où il a surtout beaucoup de mal à apprendre à lire, alors peut-être qu’il est atteint de dyslexie. Découvrez-en davantage dans les prochaines lignes.

Qu’est-ce que la dyslexie infantile ?

La dyslexie est un trouble assez courant chez l’enfant. Elle se caractérise par la difficulté d’apprentissage, notamment pour la lecture. Les enfants atteints de ce souci ont du mal à reconnaître les mots. Ils font également beaucoup d’omission et d’amalgame. Les confusions répétitives ralentissent la vitesse de lecture considérablement. La dyslexie peut avoir plusieurs niveaux de gravité. Les formes les plus sévères peuvent impacter négativement sur les résultats scolaires. Il est tout à fait possible de résoudre un problème de dyslexie.

Prendre des mesures pour faciliter l’apprentissage

Un certain nombre de dispositions peut être pris. Cela commence par une écriture plus grande. Les élèves dyslexiques liraient mieux avec une police de taille 14 ou plus. Généralement en blanc, le papier peut aussi changer pour le beige ou le bleu pour une meilleure stimulation. L’utilisation de cache est recommandée pour aider l’élève à se concentrer sur la ligne à lire. Il existe également des logiciels spécialement conçus pour accompagner les enfants atteints de dyslexie dans la lecture. Dans tous les cas, le soutien des parents, des professeurs et de l’entourage compte beaucoup.

Faire des exercices de lecture et de compréhension

Une meilleure compréhension du contexte aiderait à faire une lecture plus fluide. Dans certains cas, il faut éveiller les connaissances de l’enfant sur le sujet avant de s’attaquer au texte. Il reconnaitra les mots plus rapidement. Les enseignants posent aussi des questions à chaque paragraphe pour que l’assimilation se fasse plus aisément. D’autres méthodes pédagogiques existent, mais il faudra travailler de concert avec l’école. Quoi qu’il en soit, il faut entretenir le goût pour la lecture quelle que soit la difficulté éprouvée.

COMMENTS