La crise d’adolescence : comment la gérer ?

La crise d’adolescence : comment la gérer ?

Vous avez un ado chez vous, et vous sentez que vos relations deviennent tendues. Votre bébé il y a quelques années et qui vous racontait tout semble ne plus être le même. Beaucoup de parents se sentent perdus, et ne savent plus comment faire face à cette période délicate. Voici quelques conseils pour vous aider à gérer au mieux ce passage naturel, mais difficile.

Comment se manifeste le début d’une crise d’adolescence ?

Vous voyez votre enfant grandir. Vous constatez des évolutions morphologiques chez lui : la mue, le développement de son physique, etc. Et tous ceux-ci s’accompagnent de changements comportementaux. Votre ex-gamin refuse de s’habiller comme vous le souhaitez. Il veut être coiffé comme il le souhaite. Il veut sortir. Il ne vous écoute pas, il s’oppose à vous. Il devient parfois agressif, et sort des phrases tranchantes telles : « Mais, lâche-moi ! », « Veux-tu me laisser tranquille », « Arrêtes avec tes…. » Eh oui, votre ado fait sa crise. Il cherche à s’éloigner de vous pour s’affirmer et pour construire son propre modèle à lui.
Cette période peut aussi s’accompagner de baisse des résultats scolaires, de l’isolement de l’ado, etc. Mais que peut-on faire ?

Comment faire ?

Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une période bien naturelle. Donc, il faut se dire que vous n’êtes pas les seuls parents d’ado qui pourraient en souffrir. Et que cela est passagère. Il faut également que vous compreniez que votre ex-petit subit à ce moment de réel chamboulement aussi bien dans sa tête, que dans son physique. Échangez avec lui aussi fréquents que possible. Vous devriez rester autoritaires, mais aussi compréhensifs. Lui crier tout le temps dessus est compréhensible, mais ne pouvant qu’empirer la crise. Discutez avec lui des points des blocages de vos relations, mettez en place une bonne stratégie de dialogue pour qu’il ait confiance en vous.
Si vous constatez que votre ado ne vous écoute plus du tout, et adoptent des comportements plus graves tels une tentative de suicide, prise de drogue, tentative de fugue… il vous faut absolument le hadith d’un professionnel : éducateur, psychologue, etc.

COMMENTS